En quoi consiste le benchmarking ?

Publié le : 25 octobre 20213 mins de lecture

Le commerce est un pilier essentiel dans le monde d’aujourd’hui. De nombreuses entreprises l’utilisent, tant au niveau national qu’international, pour améliorer leur réputation. Être connu et être le meilleur dans son domaine est quelque chose que les entreprises et les différentes organisations visent à long terme. Ainsi, chaque entreprise utilise ses propres méthodes et met en œuvre sa propre stratégie pour atteindre cet objectif. Cependant, toutes ne parviennent pas à mettre en avant leur caractère unique. En essayant de devenir unique, la majorité finit par devenir banale. Ainsi, il ne s’agit plus de copier-coller la stratégie marketing utilisée par les concurrents. C’est là que le benchmarking entre en jeu.

Qu’est-ce que le benchmarking ?

Cette pratique marketing a vu le jour dans les années 1980. Il s’agissait d’une méthodologie mise en place pour répondre aux problèmes liés à la gestion des stocks. En termes simples, le benchmarking consiste à se référer aux entreprises et aux commerces qui sont leaders dans différents domaines concernant un processus ou une tâche spécifique. Après avoir détecté les plus performants, il s’agit alors d’appliquer leur méthode au processus de l’entreprise de prospection en y ajoutant quelques modifications afin qu’elle intègre ses singularités. L’idée est de s’inspirer de ce qui existe déjà et de le modeler en quelque chose qui s’adapterait au processus interne afin d’apporter développement et performance au sein de l’entreprise.

La méthodologie utilisée pour le benchmarking !

Pour parvenir à cette amélioration, il y a plusieurs étapes à franchir. Tout d’abord, il est nécessaire de passer par la phase de planification. Cette partie consiste à sélectionner le sujet de la recherche tout en identifiant les partenaires potentiels et en déterminant les canaux pour collecter les informations nécessaires. Dans un deuxième temps, l’analyse sera nécessaire. Après avoir collecté les informations, il faudra faire ressortir les éventuels écarts entre les méthodes utilisées par les dirigeants et les vôtres afin d’anticiper les performances futures. Cela vous permettra d’apporter des changements et des corrections. Troisièmement, l’intégration suivra. Cette étape consiste à transmettre les résultats au personnel et à fixer les objectifs à atteindre. Enfin, la dernière partie consiste à agir et à contrôler le benchmarking réalisé.

Les différents types de benchmarking qui existent !

Plusieurs types de benchmarking ont été développés au fil des années. Si très souvent, cette méthode donne l’impression d’être le plus souvent utilisée en externe, il est possible de faire du benchmarking en interne. La comparaison se fera entre les départements existants dans l’entreprise. Il est également possible de le faire auprès de vos concurrents. Vous pouvez lancer votre analyse sur vos compétiteurs.

Plan du site